Que vous ayez une GoPro, un smartphone ou un drone, vous rêvez surement de réaliser de magnifiques vidéos avec. Mais il est parfois difficile de savoir quelle résolution choisir ou quelle fréquence d’images régler pour avoir le meilleur rendu possible. Je vous aide à y voir plus clair.

Quelle résolution choisir pour filmer et monter ?

On met le maaaaxxx ?

Que ce soit les smartphones, les actions cam ou même les drones, presque toutes les caméras peuvent aujourd’hui filmer en 4K. Cependant, avant de vous lancer et tout filmer et monter 4K, il faut prendre en compte quelques éléments.

Le poids des fichiers

Une vidéo en 4K prend énormément de place. Si vous partez en voyage et que vous souhaitez de tout filmer en 4K, il vous faudra prévoir plusieurs cartes SD. De plus, à votre retour, il faudra avoir des disques dur conséquents pour pouvoir tout stocker afin de réaliser votre montage.

Le matériel de montage

Monter en 4K demande un PC ou Mac avec énormément de ressources et un logiciel adapté. Si vous n’êtes pas suffisamment équipé, le montage risque d’être laborieux, les rendus long… Vous allez vite vous décourager et être déçu.

Résolution et fréquence d'images - Réglages FiLMiC Pro
Réglage de la résolution dans FiLMiC Pro

Résolution d’enregistrement vs. Résolution de rendu et d’export

Ce n’est pas parce que vous filmez tout en 4K qu’il vous faudra impérativement monter et exporter votre film dans cette résolution. Vous pouvez par exemple exporter en 2,7k, qui offrira un très beau rendu sur téléviseur, pour une diffusion internet, et qui demandera moins de ressources au montage.

Filmer dans une plus haute résolution que le rendu final offre en effet plusieurs possibilités lors du montage.

Stabiliser

Certaines actions cam et notamment les GoPro avec le « HyperSmooth » offrent la stabilisation. Mais dans certaines configurations cette stabilisation ne peut pas être utilisée, et d’autres caméras que vous possédez ne vous permettrons peut-être pas de stabiliser.

Il faudra donc stabiliser l’image au montage. Cela fonctionne assez bien sur les logiciels récents, mais l’inconvénient est que l’image est « rognée ». Si vous stabilisez une image 4K dans un rendu 2,7k ou 1080p, vous n’aurez ainsi aucune perte de qualité.

Recadrer

Si vous filmez avec un GoPro, elle vous offrira l’avantage de la GoPro d’avoir un grand angle. Mais cela peut aussi devenir parfois un inconvénient. Combien de fois je me suis retrouvé au montage avec des plans mal centrés, comportant trop de ciel ou trop loin du premier plan.

L’avantage d’une image 4K c’est qu’elle peut être recadrée à souhait sans pixéliser sur un export 2,7k.

Zoomer

En voyage, certains de mes plans sont fixes. Lors du montage, une succession de vidéos fixes peut-être ennuyeux à regarder. Il suffit d’ajouter un petit effet de zoom sur l’image ou de travelling pour ajouter une dynamique.

Résolution et fréquence d'images - Réglage iPhone
Réglage de la résolution et cadence sur iPhone – NTSC only !

Le choix de la fréquence d’images

Cadence d’images, fréquence d’images, « frames per secondes » (fps), plusieurs noms pour désigner le nombre d’images que va enregistrer votre caméra toutes les secondes… Mais pourquoi différents réglages ?

Les différentes normes

Je me suis longtemps demandé ce qu’il fallait choisir entre 24fps, 25fps et 30fps… En fait, il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse. Mais avant de voir ça, regardons rapidement d’où viennent ces formats.

  • 24fps : fréquence d’images utilisé historiquement dans le cinéma. Si vous souhaitez donner un petit look « cinéma » à vos vidéos, vous pouvez donc l’utiliser. Personnellement, je n’ai jamais réalisé de vidéo dans cette fréquence d’export.
  • 25fps : cadence du standard PAL européen.
  • 30fps : standard pour le continent américain et asiatique.
Résolution et fréquence d"images - Réglage GoPro NTSC ou PAL
Pour la cadence… NTSC ou PAL, that is the question !

La compatibilité

Cette distinction « PAL » vs. « NTSC » n’est plus trop un problème aujourd’hui d’un point de vue compatibilité. En effet, la plupart des téléviseurs actuels sont capables de gérer les deux formats. Et si vous souhaitez publier vos vidéos en ligne (YouTube à tout hasard), alors il n’y aura aucun souci.

Par contre, si les deux formats ont été créés, c’est qu’il y a bien une raison… Le NTSC a une cadence à 30 fps pour être synchrone avec la fréquence du courant alternatif 60 Hz présent en Amérique et en Asie. En Europe, le courant est à 50 Hz, c’est pourquoi le PAL a une fréquence d’images à 25fps. Essayez en France de filmer un néon avec une cadence de 30fps, vous verrez des balayages sur l’image 😱.

Après, il y a également ce que permettent nos appareils et caméras. Prenez un iPhone par exemple. Avec l’application caméra par défaut, il ne pourra filmer qu’en NTSC (30 ou 60fps). Il faudra passer par d’autres applications comme FiLMiC Pro pour pouvoir tourner en standard PAL.

Grimper en fréquence d’images pour ralentir (slowmotion)

On a parlé du 25fps et du 30fps, mais il existe également le 50fps, 60fps, 120fps, 240fps…

Augmenter la cadence va permettre de gagner en fluidité, et de réaliser de magnifiques ralentis. Comment ? En ramenant au montage une séquence filmée à 120fps à 30fps (la cadence d’export), on va diviser le temps de lecture par 4, et ainsi augmenter la durée de notre rush pour créer un ralenti x4.

Cependant, augmenter la fréquence d’images demande quelques contreparties :

  • Le poids des fichiers est plus élevé (logique, on enregistre plus d’images par seconde)
  • Plus la fréquence d’images va être élevée, plus il sera nécessaire d’être dans un environnement lumineux
  • Sur certaines caméras ou applications, augmenter la fréquence désactivera certaines fonctionnalités ou vous obligera à baisser la résolution de capture

On pourra aisément filmer des scènes en 50fps ou 6Ofps sans trop faire de sacrifices. Par contre les cadences supérieures seront réservées pour des situations plus particulières (sport par exemple), qui nécessiteront de revoir peut-être certaines autres exigences (comme la résolution) à la baisse.

Résolution et fréquence d'images - Réglage GoPro Fréquence
Sur la GoPro, monter la cadence à 100fps oblige à baisser la résolution…

Cadence de montage

Jusqu’ici, on a parlé de la fréquence d’images de capture. Mais quand vous monterez vos vidéos, vous devrez également choisir une capture d’export. Elle correspondra au maximum à la fréquence la plus faible de tous vos rushs.

Exemple
Vous avez filmé en 25fps et 50fps, vous devrez monter et exporter en 25fps.
Pour les rushs en 50fps, vous pourrez les laisser en vitesse réelle (dans ce cas une image sur deux sera supprimée car inutile), ou les ralentir (x2) pour lire toutes les images à 25fps.

On reste en contact ?

Rejoignez les 2.8k followers de Les Voyages de Taco

Alors, comment je règle ? Conclusion et conseils

Si vous deviez retenir deux choses dans vos réglages de résolution et fréquence d’images :

  • Réfléchissez au format d’export que vous souhaitez obtenir (4K ? 2,7k ?…) en fonction de vos capacités de stockage et de montage, puis adaptez votre résolution de capture en fonction des capacités de votre appareil. Si vous avez les moyens de filmer et stocker de la 4K, ne vous privez pas. Peut-être que vous ne pourrez pas l’exploiter à 100% aujourd’hui, mais réutiliser des rushs dans quelques mois/années quand votre matériel pour monter aura évolué.
  • Pour la cadence, ayez une cohérence entre vos différents appareils : ne filmez pas en 25fps d’un côté et 30fps de l’autre, alignez-vous sur une norme NTSC ou PAL et tenez-vous y. Puis prenez ensuite des multiples (60fps, 120fps… pour le PAL) pour réaliser des ralentis.

Pour ma part, j’ai longtemps dû me contenter de monter en 1080p ou 2,7k à cause de limitations matérielles. Aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir avoir tout le matériel nécessaire à filmer et monter en 4K 30fps, donc j’en profite.

Pourquoi mon choix d’une cadence de 30fps ? Car j’utilise beaucoup d’appareils (GoPro, iPhone, drone DJI) qui ne viennent pas du continent européen, et mêmes s’ils peuvent être configurés en PAL, ils offrent plus d’options, à mon goût, en NTSC.

J’espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair dans vos réglages de résolution et fréquences d’images pour vos caméras. Et maintenant qu’on a vu la théorie, passe à la pratique ! Je vous invite à découvrir les meilleurs réglages d’enregistrements pour configurer au mieux votre GoPro, votre drone, ou utiliser FiLMiC Pro sur votre iPhone.

Découvrez mes autres tutoriels