A la recherche d’un micro sans fil pour tourner mes vidéos, j’ai craqué pour le Hollyland LARK 150 Solo. Alors, pourquoi je suis passé à un micro sans fil, et est-ce qu’il répond à mes attentes ?

Avant de vous le présenter et le tester, il faut que vous compreniez pourquoi j’ai craqué pour un micro sans fil, et pour cela, retourner quelques mois en arrière, aux origines de la chaine….

Vous avez aimé cette vidéo ? N’hésitez pas à vous abonner à ma chaine YouTube pour découvrir tout mon univers.

Pourquoi avoir craqué pour un micro sans fil ?

Début 2020, quand j’ai voulu réaliser mes premiers tutos sur YouTube, je ne souhaitais pas investir des centaines d’euros dans le matériel, car je ne savais pas si j’allais me passionner pour ça.

Pour enregistrer le son de mes vidéos, j’avais donc testé le son du boitier, mais la qualité n’était pas au rendez-vous. En cherchant un peu, je suis tombé sur l’application mobile gratuite Dolby On : un dictaphone qui en plus retravaille un peu le son pour supprimer le bruit et améliorer la qualité.

Dolby On
Disponible sur iOS et Android
Gratuit

La qualité était convenable pour débuter. Il fallait juste que je pense à chaque fois à lancer l’enregistrement de la caméra et de l’application, pour ensuite au montage synchroniser la piste vidéo et audio. Mais ça Final Cut Pro le fait automatiquement.

Au fil des semaines, mes vidéos ont commencé à être de plus en plus vues, et malheureusement j’avais de plus en plus d’avis négatifs sur le son de mes vidéos…

Mon premier (vrai) micro

J’ai donc investi dans un micro lavalier, qu’on appelle aussi micro-cravate, de chez Rode. Un micro filaire d’une cinquantaine d’euros, de bonne qualité. Et là j’avais deux solutions :

  • Le brancher au boitier, mais je me retrouvais un peu trop proche de la caméra à cause du câble assez court.
  • Le brancher sur un iPad ou Mac avec prise jack pour déporter l’enregistrement au plus proche de moi.

C’est la deuxième solution que j’ai choisie, pendant un an. Ce que les gens ne voyaient pas sur les vidéos c’est que j’avais un iPad tout le temps derrière moi. J’étais attaché à un fil, et pas du tout libre de mes mouvements. Et en plus j’avais toujours ce souci de double enregistrement à gérer.

Même si la qualité était au rendez-vous pour les viewers, toutes ses contraintes pour moi, c’était plus possible, fallait que ça change…

Critiques Son
Les haters du son !

Le passage au sans fil

Septembre 2021, je décide de couper tous ses fils, et d’investir dans un micro sans fil.

Il me fallait un système plus pratique, tout en gardant une bonne qualité. Mais j’avais un peu peur de me retrouver avec un gadget complexe à utiliser et à paramétrer, je voulais quelque chose de simple. En cherchant il y avait bien sur des systèmes chez Rode, mais je suis tombé sur la marque Hollyland qui semblait proposer quelque chose qui répondait à mes attentes, avec des avis assez positifs.

Bref, j’ai craqué…

Hollyland Lark 150 Solo
Hollyland LARK 150 Solo

Présentation du Hollyland LARK 150 Solo

Le Hollyland LARK 150 Solo est donc un micro sans fil.

C’est le concurrent direct du Rode Wireless Go. La version Solo propose un seul transmetteur et le récepteur. Il existe également une version Duo qui propose deux transmetteurs. Mais pour mon besoin, la version Solo suffit amplement. Et si jamais je souhaite plus tard avoir un second transmetteur, il est possible de l’acheter séparément pour upgrader mon kit Solo et qu’il devienne un duo.

Gamme Hollyland Lark 150
Toute la gamme !

Par rapport à mon changement et mon besoin, je souhaitais tester ce micro sur différent critères : Pratique, simple, de qualité, et abordable.

Contrat rempli ? Regardons cela…

Déballage – Un kit complet !

Dans la boite du Hollyland LARK 150 Solo, on trouve tout d’abord un beau boîtier, dans lequel se trouve le récepteur et le transmetteur. Le transmetteur est d’ailleurs assez petit, il est plus petit et plus fin que celui de Rode. A côté :

  • Un micro-cravate
  • Une bonnette pour l’émetteur
  • Deux câbles jack, un double et un triple, pour relier le récepteur à votre caméra
  • Des petits stickers si on souhaite décorer et différencier le transmetteur
  • Un câble USB pour recharger le boîtier (on y reviendra)
  • Une petite pochette pour ranger le tout

Premier constat, Hollyland n’a pas été radin sur les accessoires. Le micro-cravate est fourni, il y a les deux types de jack pour s’adapter à n’importe quel appareil, boîtier ou smartphone par exemple. Des choses qu’on ne trouve pas forcément fournies chez la concurrence. Bref, une bonne première impression.

Hollyland Lark 150 - Unboaxing
Unboaxing du Hollyland LARK 150 Solo

Le boitier à tout faire

Revenons au boitier du Hollyland LARK 150. Il sert bien sûr à ranger le transmetteur et le récepteur, mais surtout à les recharger. Car Hollyland a eu la bonne idée de créer un boitier rechargeable qui permet ensuite de recharger ce qu’il s’y trouve à l’intérieur. Ainsi, un seul câble suffit, en USB type C.

Une fois le boitier pleinement rechargé, en 2h30 environ, on peut recharger 2 fois le transmetteur et 1 fois le récepteur avec. Le transmetteur a une autonomie de 4 heures, et le récepteur de 7,5 heures.

Ce boitier va également permettre d’effectuer les mises à jour des firmwares, depuis un PC uniquement.

Hollyland nous propose donc avec ce boitier un système de stockage, recharge et mise à jour simple et très pratique.

Hollyland Lark 150 - Boitier
Le boitier qui permet de stocker, charger et mettre à jour !

Mise en route et utilisation du Hollyland LARK 150

Un appairage les doigts dans le nez

Une de mes craintes en achetant un micro sans fil était d’avoir des problèmes pour appairer, synchroniser ou autre. Mais avec le Hollyland LARK 150 Solo, j’ai tout mis en route directement, sans même prendre la peine de lire le mode d’emploi, et j’avoue que j’ai été bluffé.

Tout est simple et intuitif.

On sort le transmetteur et le récepteur, et en quelques secondes l’appairage s’effectue, c’est visuel sur l’écran du récepteur.

C’est vraiment rassurant, on a quelque chose de fonctionnel en quelques secondes, sans se prendre la tête.

Le transmetteur

Sur le transmetteur, on trouve un micro et une prise jack. Le transmetteur a en effet deux façons d’être utilisé :

  • Soit directement, à l’aide du micro intégré, et vous pouvez le clipper à vos vêtements. Et si besoin en extérieur vous pouvez fixer la petite bonnette.
  • Soit en y branchant le micro-cravate et ainsi placer le boiter au niveau de votre ceinture, ou là où vous souhaitez.

Ensuite on trouve un bouton. Un appui court permet de muter le micro, on voit visuellement avec les leds et sur le récepteur que le micro est en mute. Et un appui long permet d’éteindre le transmetteur.

Le récepteur

Quant au récepteur, vous avez juste à le relier à votre caméra via l’entrée « line out », et à le clipser ou le fixer. Il y a également une sortie « phone » pour pouvoir brancher un casque et avoir un retour en direct du son enregistré.

La latence annoncée est inférieure à 5ms, et la portée de 100 mètres. Sincèrement je n’ai pas vérifié, car c’est très largement supérieur à l’usage que j’en ferai.

Sur le récepteur, une pression sur le bouton « Mute » de gauche permet la aussi de muter le transmetteur, et en tournant on peut régler le gain du micro. On reparlera de ce réglage juste après.

Sur le côté, un bouton permet, comme pour le transmetteur déteindra complètement le récepteur.

Hollyland Lark 150 - TX et RX
Récepteur et transmetteur

Test du Hollyland LARK 150, la qualité au rendez-vous ?

Lors de mon premier test, j’ai un peu bêtement laissé les réglages de la caméra, le Sony A7III, et du transmetteur, par défaut. Et j’ai été un peu déçu par le résultat. Beaucoup de souffle, de bruit de fond.

Après quelques recherches, il s’avère qu’il faut régler pratiquement au minimum (à 1) le niveau d’enregistrement audio sur la caméra, puis ensuite ajuster le gain si besoin au niveau du récepteur.

Et là, ben c’est beaucoup mieux. La qualité est vraiment très bonne, aucune déception. Je vous laisse d’ailleurs en juger dans ma vidéo de test. Je n’ai par ailleurs constaté aucune coupure lors des enregistrements.

Micro-cravate vs. Transmetteur

Au niveau du choix entre le micro-cravate et le transmetteur, j’ai une préférence pour le micro-cravate.

Premièrement car je trouve la qualité légèrement au-dessus. Puis, mais c’est très personnel, je trouve que c’est plus discret, on n’a pas le poids du boitier sur le vêtement.

Par contre, le boitier a l’avantage que on le clip et hop c’est prêt à l’emploi, il n’y a pas à passer le fil dans le tee-shirt, le faire ressortir derrière, etc. C’est là vraiment une question de gout et confort.

Test du Hollyland LARK 150 Solo - Le micro sans fil idéal ? 1
Micro-cravate ou micro du transmetteur ?

Verdict – Mon avis sur le Hollyland LARK 150 Solo

Alors, j’en pense quoi de ce petit Hollyland Park 150 Solo ? En résumé : j’ai adoré !

Mais si on reprend un peu mes critères que je m’étais défini en passant à un micro sans fil :

  • Simple : Clairement oui, on comprend immédiatement comment ça fonctionne.
  • Pratique : C’est validé aussi, avec deux modes d’utilisation du transmetteur, le boitier qui permet de recharger. Et surtout, je me sens beaucoup plus libre de mes mouvements : le contrat du sans fil est évidemment rempli.
  • De qualité : Tout va bien à ce niveau là, la qualité est au rendez-vous, pas une seule coupure lors des enregistrements.
  • Abordable : C’est le moment de parler du prix… Le kit Hollyland LARK 150, dans sa version solo, est proposé à 200€. C’est un petit budget donc, mais il me fait gagner tellement de temps et il tellement plus pratique que mon système précédent que c’était nécessaire. C’est 25€ de plus que le concurrent de chez Rode. Mais pour ce prix il ne faut pas oublier que vous avez un micro-cravate, les deux câbles jack, et un boîtier unique de recharge. De plus, honnêtement, il y a souvent des réductions ou coupons sur Amazon de proposés par Hollyland.

5/5
Excellent !

Contrat rempli pour le Hollyland LARK 150 Solo, que je vais garder et utiliser dans mes prochaines vidéos. Si vous rechercher un micro sans fil, je vous le recommande. Mais si vous débutez dans la vidéo avec un budget plus limité, il peut y avoir d’autres solutions.

J’aime
Le boitier à tout faire
L’appairage automatique et rapide
La qualité

Je n’aime pas
Les mises à jour via PC uniquement

Hollyland Lark 150 Micro Cravate sans Fil [Officiel] Double Danal 2.4GHZ avec Boîtier de Charge, 2 Transmetteurs 20g Ultra-légers Réglage du Gain Micr ...

  • 【LARK 150 Solo avec Deux Emplacements de Charge (LARK 150 Duo)】Hollyland Lark 150 Solo est équipé de deux emplacements de chargement de Lark 150 Duo, chargez de manière flexible l'émetteur solo sur l'un des emplacements, l'autre comme stockage. Achetez un émetteur supplémentaire et passez facilement au LARK150 Duo pour prendre en charge l'enregistrement sonore de 2 personnes. Accessoires spéciaux : Microphone Lavalier * 2, Câble TRS 3,5 mm * 1 (pour iOS) permet d'économiser jusqu'à 50 USD +.
  • 【Portée LOS de 300 pieds / Latence de 5 ms / Couplage Automatique】Très faible latence <5 ms avec une portée jusqu'à 330 pieds. Et il est encore possible d'obtenir une voix parfaite lorsque les talents reviennent. Les voix choisies sont de qualité broadcast. L'émetteur et le récepteur sont couplés automatiquement et prennent en charge la surveillance en temps réel & l'indicateur OLED comprend l'état des signaux, des piles, etc. pour sécuriser votre communication pendant l'enregistrement.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Créer une alerte de prix
Envoyer

N’hésitez pas à me poser toutes vos questions sur le Hollyland LARK 150 dans les commentaires, et à découvrir mes autres conseils et tutos pour progresser en vidéo et en drone.

D’autres tutos à découvrir

Une question, un commentaire ?

Pas de panique, votre mail restera privé 🙈