En préparant mon séjour de 3 jours à Venise, je me suis demandé quel matériel vidéo apporter… GoPro ? APN ? Stabilisateur ? Le vol étant low cost, je n’avais droit qu’à un bagage cabine, et j’ai donc fait le choix d’apporter… rien ! Mon seul outil serait dans ma poche.

Planning d’un week-end à Venise

​Jour 1 – Venise touristique

Même si certains lieux sont très touristiques et très fréquentés, leur visite reste incontournable pour un premier séjour à Venise. On commence donc par prendre le Vaporetto (après fait la queue 30 minutes pour pouvoir monter dedans) le long du Grand Canal jusqu’à la Piazza San Marco. On monte (en ascenseur) en haut du Campanile di San Marco, qui surplombe la ville et offre une vue magnifique à 360° sur la place, Venise et ses îles.

La visite se poursuit par la Basilica (attention les sacs à dos sont interdits, il faut les laisser avant d’entrer à une consigne à l’extérieur de la Basilique), puis le Palais des Doges (Palazzo Ducale), encore plus magnifique à l’intérieur, et dont mon coup de cœur de la visite est la traversée du Pont Des Soupirs (Ponte Dei Sospiri), avec une très belle vue sur le canal (et sur tous les touristes qui prennent le pont en photo depuis le Ponte della Paglia).

Jour 2 – Murano, Mazzorbo et Burano

Deuxième jour, on se lève tôt pour prendre le vaporetto direction les îles (et ainsi partir avant le flux de touristes). Murano est le premier arrêt, célèbre pour ses souffleurs de verre. Nous rentrons dans un atelier (Vetreria Artistica Emmedue) pour participer à une démonstration des différentes techniques. C’est assez bluffant.
Après la visite de l’atelier et de quelques boutiques, on se rend compte qu’on a vite fait le tour de l’île, et on reprend le Vaporetto direction Burano. Nous nous arrêtons à l’arrêt juste avant Burano : Mazzorbo…
Mazzorbo est une pépite, une petite île ignorée par les touristes. Ici on se promène pour découvrir le charme de ce lieu, visiter l’église Santa Caterina. On découvre ensuite la “Tenuta Venissa”, un espace au cœur d’un hectare de vignes.

Mazzorbo
Mazzorbo

​​Mazzorbo est reliée à Burano par un pont, que l’on franchi sans hésitation pour retrouver la foule de touristes sur cette île colorée. Toutes les maisons sont recouvertes de peintures, et repeintes régulièrement (pour ne pas décevoir le touriste). On suit la foule de touristes le long du canal, puis on tourne dans une ruelle, pour se perdre au coeur de l’île et retrouver un peu d’authenticité.

Burano
Burano

Burano est également connue pour sa dentelle et ses pâtisseries, qu’on oubliera d’acheter pour rapporter à ses amis. On reprend ensuite le Vaporetto direction Venise (environ 45 minutes de trajets).

Jour 3 – Se perdre dans la ville

« Non mais vraiment ce qui est top à Venise, c’est se perdre »

Tout ceux qui sont déjà allé à Venise vous le diront avant de partir, il ne faut pas avoir peur de se perdre. Alors on répond gentiment « Ha ouais ? J’essaierai ! » et on se dit « Mouais je vais suivre mon guide plutôt » sans trop comprendre l’intérêt de cette expérience. Et pourtant, rien n’est plus agréable à Venise que lorsqu’on met de côté Google Maps ou le plan touristique pour se perdre dans les rues et tirer à pile ou face si on prend à gauche ou à droite à l’intersection.

La vidéo, #ShootOnIPhone

Ce séjour à Venise était l’occasion de filmer uniquement avec un iPhone 7 Plus. Cependant je me suis dit que certains plans seraient sans doute fixes voire en timelapse, et qu’un support pour ne pas trop bouger ne serait pas de trop. J’ai donc retrouvé un tout petit trépied dans un placard, sur lequel j’ai ajouté un adaptateur smartphone. Les modes Vidéo, Accéléré et Ralenti de l’iPhone ont été utilisés en fonction des situations.

L’essentiel

Ce qui frappe à Venise, c’est le contraste qu’il y a entre une place touristique blindée et une ruelle juste à côté, vide, calme, et tout aussi charmante. Le dépaysement est encore plus total quand on s’éloigne vers Mazzorbo ou Burano. Nous avons visité Venise en Septembre, et vu la quantité de touristes, je n’ose pas imaginer la foule en haute saison… On évitera donc les touristes en se perdant dans les ruelles de la ville, et on appréciera l’absence de voiture, scooter ou autre… qu’on retrouvera à notre retour en France. Venise se visite à pied, et on marche.. beaucoup ! Mais ça en vaut la peine.

Visiter Venise en 3 jours, c’est largement faisable pour voir l’essentiel et se faire une première (bonne) impression. En prenant du recul sur le séjour, on a qu’une envie, c’est y retourner pour découvrir d’autres lieux pleins de charme.

Infos pratiques

Budget

De nombreux vols low cost permettent d’aller à Venise pour un budget limité. Cependant, sur place, les hôtels situés sur l’île sont assez cher, et la vie est chère également.

Hébergement

Pour notre week-end, nous avons choisi l’hôtel La Locando Di Orsaria, idéalement situé près de la gare routière (on a pas à beaucoup marcher avec les valises), et proche du Grand Canal.
Si vous recherchez d’autres idées de logement, je vous conseille un excellent article sur Chrissand Voyage.

Le truc en plus

Si vous avez entre 6 et 29 ans, prenez la carte Rolling Venice, au prix de 6€. Elle est rapidement amortie puisqu’elle permet d’avoir des réductions sur (par exemple) le transport illimité 72h sur toutes les lignes (22,00 € au lieu de 40,00 €) et le Pass Musées de la Place Saint Marc (13€ au lieu de 20€).[/box]