En voyage, lorsque l’on est devant un superbe panorama et qu’on veut capturer l’instant avec son action cam (GoPro ou autre), ou son iPhone, il arrive régulièrement de se demander quel paramètre choisir. On a toujours peur de ne pas filmer à assez haute résolution, avec un nombre trop faible d’images pour pouvoir effectuer un ralenti, ou pas dans le bon ratio.

Avant de réfléchir au format d’enregistrement, il faut se demander quel format de vidéo on souhaitera en sortie.

« Ben du 4K ! Ma GoPro et mon iPhone filment en 4K ! »

Oui, mais non. La plupart de mes vidéos sont exportées en 1080p à 30 images par secondes, et quelques rares fois en 2,7K. Je vous explique pourquoi…

Un peu d’explications

La résolution

J’exporte mes vidéos en 1080p, mais pourtant je filme toujours en résolution 2,7k ou 4K. En effet, filmer dans une plus haute résolution que le rendu final offre plusieurs possibilités :

  • Stabiliser. N’ayant pas de GoPro offrant la stabilisation, je stabilise toutes mes vidéos au montage. Cela fonctionne assez bien mais l’inconvénient est que l’image est « rognée ». Ainsi si on stabilise une vidéo en 4K, son rendu final sera de résolution inférieure.
  • Recadrer. L’avantage de la GoPro, qui peut aussi devenir parfois un inconvénient, c’est son grand angle. Combien de fois je me suis retrouvé au montage avec des plans mal centrés, trop de ciel ou trop loin du premier plan. L’avantage d’une image 4K c’est qu’elle peut être recadrée à souhait sans pixeliser sur un export 1080p.
  • Zoomer. En voyage, beaucoup de mes plans sont fixes. Lors du montage, une successions de vidéos fixes peut-être ennuyeux à regarder. Il suffit d’ajouter un petit effet de zoom sur l’image ou de travelling pour ajouter une dynamique. Mais comme pour le recadrage, cela affaibli la résolution de l’image finale.

Images par seconde

Même si ce n’est pas au standard européen PAL, j’ai pris l’habitude d’exporter mes vidéos en 30 images par seconde (standard NTSC). Tout simplement parce que l’iPhone ne sait filmer qu’à 30 ou 60 images par secondes, et que la GoPro offre plus de possibilités en NTSC. Et pour une publication Facebook ou Youtube, aucun problème.

Faut-il pour autant tout filmer à 30ips ? Non, la plupart du temps, quand le matériel le permettra, on filmera à 60ips voire plus, pour pouvoir effectuer des ralentis fluides sur des actions, ou même sur des plans simples. En effet ralentir un plan peut également atténuer les vibrations et être une méthode supplémentaire de stabilisation d’image.

Et concrètement ?

Je vous propose ci-dessous mes conseils pour les situations les plus courantes. Je vous donne les résolutions et les fréquences minimales. Si vous souhaitez filmer en plus haute résolution ou avec plus d’images par secondes, et que votre matériel vous le permet, allez y !

Le mode par défaut

Pour les situations les plus courantes ou quand il y a un doute sur le format à choisir, ce réglage passe partout permet d’obtenir de bons résultats.

Par défaut = Possibilité de zoomer / recadrer / stabiliser + Possibilité de ralenti
GoPro : 2,7k / 60ips / Wide
iPhone : 4k / 60ips

Paysage

Pour filmer un point de vue, la caméra est souvent fixe, stabilisée par un pied ou tenue en main sans trop bouger. Il ne sera probablement pas appliqué d’effet de ralenti au montage, et on va pouvoir ainsi filmer à plus haute résolution en restant à 30 images par seconde, ce qui nous permettra de recadrer l’image à souhait sans perdre en qualité.

Paysage = Très bonne résolution + Possibilité de zoomer / recadrer / stabiliser
GoPro : 4k / 30ips / Wide
iPhone : 4k / 30ips

Sous l’eau

L’eau a un effet grossissant qui va atténuer l’angle de vue large de la GoPro. Ainsi il faut veiller à bien être à minima dans le mode Wide, et même si disponible en Superview. Pour la résolution, on montera en 2,7K pour pouvoir éventuellement stabiliser. En profondeur, la caméra aura besoin de plus de luminosité (et on l’a vu, ce n’est pas son point fort). Ainsi on se limitera à une résolution de 1080p, ce qui enlevera par contre la possibilité de stabiliser sans perte.

Sous l’eau = Grand angle immersif + Possibilité de zoomer / recadrer / stabiliser
2,7k / 30ips / Superview
En profondeur = Grand angle immersif + Améliorer luminosité
1080p / 30ips / Superview

Be A Hero

Si l’on veut être le héros de l’action, et filmer en faisant du VTT, du ski ou encore du surf, on choisira l’angle immersif du Superview. Il faudra essayer de stabiliser au maximum l’image en fixant par exemple la caméra sur son casque, ou sur soi avec un harnais. En 2,7k Superview, on ne pourra monter qu’à 30 images par seconde, ainsi si vous pensez réaliser des ralentis, on passera sur du 1080p.

Héros de l’action = Grand angle immersif
Sans possibilité de ralenti : 2,7k / 30ips / Superview
Avec possibilité de ralenti : 1080p / 60ips ou 80ips / Superview

Filmer une action

Lorsque l’on souhaite filmer quelqu’un effectuant une action, le mode Superview ne sera pas indispensable. Il faudra continuer à stabiliser au maximum (plan fixe ou mouvements souples). L’iPhone ne permet de stabiliser qu’en 1080p, on prendra donc cette option avec le maximum d’images possible. Pour la GoPro, on choisira la résolution maximale en fonction du niveau de ralenti que l’on souhaitera appliquer (120ips à 1080p pour du x4, 60ips à 2,7k pour du x2).

Filmer une action = Possibilité de ralenti
GoPro : 2,7k / 60ips OU 1080p / 120ips
iPhone : 1080p / 240ips

Voilà, j’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair pour choisir vos réglages lors de vos futurs sorties. N’hésitez pas à découvrir mon article sur New York avec mes meilleurs spots pour filmer avec votre GoPro ou votre iPhone.

Et si vous souhaitez acheter une action cam, mais que vous hésitez encore sur le modèle, n’hésitez pas à jeter un oeil au site Selectos qui compare les 6 meilleures action cams 2019.


Vous partez en voyage avec votre Gopro ou iPhone ? Découvrez ma check list pour ne rien oublier